Règles d'écriture pour Google

Google est sensible à la quantité et à la qualité des contenus pour le référencement. Cette page vous présentera donc les bons usages d'écriture pour le web.

Règles d'écriture pour Google

Dans l'ordre, misez sur la qualité puis sur la quantité

La quantité

Un "gros site" (ce qui signifie avec beaucoup de pages) a plus de chances d'être bien référencé qu'un plus petit site traitant du même sujet.

D'une part, avec plus de contenus textuels, le site comporte plus de mots-clés susceptibles de correspondre à une recherche sur Google.

D'autre part, vous augmentez les chances d'obtenir un résultat dans Google car chaque page est susceptible de sortir dans les résultats.

Google aime les sites d'information

La qualité

La première règle pour rédiger un texte sur une page d'un site est de se mettre à la place du lecteur qui doit pouvoir lire un texte compréhensible et pas trop long, avec une hiérarchie visuelle du texte. Cette règle est aussi applicable pour Google qui sait différencier un texte rédigé d'une liste de mots clés.

La hiérachie des textes avec l'utilisation de niveau de titre (titre1, 2, 3, etc) est aussi pris en compte par Google. Un titre a plus de poids qu'un texte simple.

Il est aussi utile, pour Google, d'intégrer dans le texte le plus de mots clés possible, sans dénaturer le sens pour le lecteur.

Google aime les sites de qualité

Écrire pour le web : différences et emprunts à l'écrit journalistique

Un écrit CLAIR, précis, concis

C = Centré : au cœur d'un article il y a un message principal et un seul.

L = Lisible : l'écriture de l'article doit être accessible à tous les lecteurs.

A = Actualisé : ce n'est pas seulement l'actualité générale, c'est aussi être en rapport avec les besoins du lecteur au moment où il va le lire.

I = Immédiat : l'article rentre dans le vif du sujet dès la première ligne.

R = Rigoureux : l'information utilisée dans l'article doit être aussi exacte que possible.

La règle des 5W (ou la pyramide inversée)

"Who, When, Where, What, Why"

On place les éléments principaux en haut du texte (au début) et on progresse vers plus de détails mais moins d'informations : de l'essentiel vers le détail.

En effet, les "crawlers" doivent rapidement identifier le sujet des pages dès les premières lignes.

Les mots clés les plus importants devront donc figurer dans les titres et les premiers paragraphes. Mais le lecteur aussi doit pouvoir saisir l'essence d'un article sans avoir à le lire en entier.

GoogleStructurer une page produit : A I D A

Capturer l'Attention de votre prospect.

Cela se fait avec le titre. Si votre page ne parvient pas à capter l'attention de votre prospect, c'est terminé il est perdu. Votre prospect ne lira jamais le reste de votre fiche produit

Construire l'Intérêt dans l'esprit de votre prospect.

Vous voulez le faire lire votre texte, car si il le lit, il achètera sûrement.

Faite naître le Désir et confortez-le dans le choix qu'il opère : vous croire !

Un marché cible doit exister pour votre produit ou service, car vous ne devez pas essayez de créer un désir qui n'existe pas. Vous devez vous concentrer sur un désir existant que votre prospect a, même si il ne le sait pas encore. Et vous voulez que votre prospect satisfasse ce désir avec votre produit ou service.

Poussez-le à l'Action.

Qu'il décroche son téléphone, qu'il envoie le formulaire, qu'il assiste à la présentation pour la vente, visualise le film, etc ... Vous devez lui demander d'acheter (ou de répondre, si c'est le but). Vous n'avez pas envie de perdre la vente à cette étape finale! Si la page est convaincante, l'offre à votre prospect est claire. Demandez d'agir maintenant !

Écrire pour les lecteurs ET pour les moteurs

Des règles propres à l'écrit web

On lit 30% moins vite sur écran que sur papier; il convient de hiérarchiser l'information autant que possible pour s'adapter au lecteur scanneur.

Même en scannant le texte, un lecteur doit pouvoir en extraire et en retenir l'essentiel:

  • Utiliser des listes à puces,
  • Mettre des mots /expression en exergue à l'aide du <strong> (cela est bon pour le référencement également) aspect visuel (gras) mais aussi sémantique,
  • Utiliser des intertitres.

En théorie, on ne devrait pas écrire une phrase de plus de 12 mots. De la même manière, les mots de plusieurs syllabes se comprennent moins bien.

D'autres pratiques propres à l'écrit pour le référencement

Les moteurs de recherche ne comprennent pas les jeux de mots. On oublie donc les titres accrocheurs de type presse comme

  • Les hôpitaux de la colère
  • Des vaccins comme s'il en pleuvait
  • Etc
Crée le 16 mai 2013 par AUFFRANC Marjorie.


HAUT